Claire 18 novembre 2018 8:56 18 novembre 2018 9:34

Dimanche 14 octobre
Nous partons le matin tôt pour prendre un bus pour aller jusqu’à Koh Kong. Mais c’est encore un échec total. Nous prenons un premier van pendant 2h qui nous emmène quelques kilomètres avant Sihanoukville. De là on change de bus, qui arrive 20 min après. Mais celui-ci nous dépose après 1h de trajet à une “station de bus”, en disant qu’on doit attendre le bus pour Koh Kong. Mais c’est 2h plus tard qu’un bus pour Koh Kong arrive. Enfin ils ne nous disent pas vraiment qu’il va là bas, mais les 4 Cambodgiens derrière nous y vont aussi. On sent qu’il y a un problème car on les voit discuter, et après comme par hasard il ne va plus à Koh Kong. En fait il est plein, tellement plein que les gens sont assis au milieu sur des mini tabourets en plastique. Mais évidemment les 4 Cambodgiens ont de la place au milieu alors qu’ils attendent depuis peu. Même en faisant du forcing on n’arrive pas à monter. Soit disant un autre bus arrive dans 10min. Mais bien sûr ! Bref on attend encore 2h de plus soit plus de 4h, pour avoir le 2ème et dernier bus. Il est aussi plein, on fera donc 5h de route sur des mini tabourets en plastique au milieu du bus, plus sur des pistes que sur de la route. Nous arrivons à plus de 20h à Koh Kong en étant parti à 7h30 du matin (on devait arriver vers 12H30) ! Au Cambodge, tu sais quand tu pars, tu ne sais pas quand tu arrives ! Nous sommes KO. On a de la chance, on trouve un petit restaurant qui nous fait le prix local soit vraiment pas cher cette fois et c’est très bon.

Lundi 15 octobre
Étant donné l’éprouvante journée de la veille, on se repose. On se balade dans la ville qui n’est pas très belle en soi, mais la vue sur les collines au loin avec la rivière, est chouette. Nous découvrons quelque chose de très surprenant. Dans cette ville, il y a des hauts parleurs en haut des immeubles, qui diffusent des bruits d’oiseaux très forts et vifs pour effrayer ceux qui volent (sûrement pour ne pas qu’ils se posent sur les toitures). C’est drôle mais à la longue assez dérangeant car très fort.

Mardi 16 octobre
Nous partons faire un trek de deux jours et une nuit dans la jungle, organisé par notre auberge. 4 autres personnes seront avec nous, des Croates (un sympathique mais les 3 autres pas très avenants). Ils sont en retard, on doit les attendre. C’est parti, on prend un tuk tuk pour aller jusqu’au bateau. Enfin les Croates sont assez gros et en plus ils emportent des gros sacs du coup, on n’a plus de place dans le tuk tuk. Les Cambodgiens se marrent en nous expliquant “désolé ils sont gros 😆”. Du coup, on part sur un scooter à 3 avec un sac. On prend ensuite le bateau, enfin une barque avec un petit moteur super bruyant.

On se balade sur la rivière puis dans la mangrove. C’est très beau, on voit les collines où derrière se trouve la Thaïlande, des montagnes avec des forêts ou de la jungle, la mangrove de palétuviers, des oiseaux … On s’arrête au bord de la mangrove où on marche quelques minutes avant de s’enfoncer dans la jungle. Le chemin est pas mal dégagé car emprunté par plusieurs tours. On traverse plusieurs fois la rivière (les Croates ne voulaient pas mouiller leurs chaussures mais n’ont pas eu le choix 😆). On a gravi la montagne jusqu’à atteindre une magnifique et gigantesque cascade et surtout une vue incroyable (on ne pensait pas être si haut) sur les îles de la province de Koh Kong. En s’enfonçant un peu plus loin, on trouve une autre petite cascade toute belle avec un bassin où on peut se baigner. On a tellement eu chaud pendant le trek qu’on se jette à l’eau sans hésiter (Clément part même se baigner avec son t-shirt pour le nettoyer). Qu’est ce que c’est beau et paisible.

On mange ensuite un bon repas préparé par notre guide. On retourne au bateau et on part visiter un village de pêcheurs mais en arrivant là bas on commence à se prendre une grosse averse. On se met un peu à l’abris dans la barque qui a un petit toit en tôle … troué ! 😆 On se retrouve vite trempé. On navigue un bout de temps et on arrive, après une petite marche, à notre logement pour la nuit. Ce sera en fait non pas une nuit dans la jungle vraiment mais sous le toit d’une cabane, dans un hamac. Nous arrivons pile pour admirer un beau coucher de soleil. Nous partons ensuite voir les lucioles au bord de l’eau, mais il n’y en a pas beaucoup.

Mercredi 17 octobre
Nous partons nous balader dans la jungle jusqu’à une petite cascade. C’est chouette car on traverse la jungle (où cette fois on doit parfois se frayer un chemin à la machette), des prairies, des champs d’ananas, de piment, des plantations de caoutchouc, de la forêt et des villages. On arrive enfin à une jolie cascade où on se baigne et on déjeune. On repart ensuite jusqu’au bateau et à notre auberge.

C’était vraiment un super trek. Question bébêtes nous avons vu un petit serpent, un crabe, des grenouilles, des oiseaux, des papillons énormes (de la taille d’un oiseau), fourmis de toutes les tailles, des moustiques mais pas trop, des araignées dont une bien grosse, des poissons, des chiens, poules et coqs, un écureuil, des lucioles et des traces de griffes d’ours sur un arbre.


Photos

Pour les autres photos du Cambodge, rendez-vous sur la page Cambodge ou sur la page Photos.