Claire 18 novembre 2018 8:15 18 novembre 2018 9:13

Jeudi 04 Octobre
Nous quittons ce matin Yogyakarta (en Indonésie) pour aller au Cambodge. Un taxi (Grab) nous amène à l’aéroport. Après un premier vol jusqu’à Kuala Lumpur (où nous arrivons vers 21h), nous devons attendre jusqu’au lendemain matin pour prendre notre deuxième vol jusqu’à Phnom Penh. Autant vous dire que nous avons passé la nuit (à ne pas dormir) dans l’aéroport. Nous passons la première heure dans l’aéroport à trouver la meilleure place au calme pour être tranquille (et nous avons eu plutôt de la chance car nous avons réussi à trouver des sièges sans accoudoir pour pouvoir s’allonger, avec très peu de passage), le reste du temps à jouer sur nos téléphones ou à essayer de dormir.

Vendredi 05 Octobre
A notre arrivée à Phnom Penh ce matin, nous faisons très facilement nos visas et prenons un taxi pour rejoindre Stan hébergé quelques jours par Hugo et Claire, qui nous accueillent aussi chez eux. Nous nous retrouvons tous ensemble dans un restaurant végétarien pour déjeuner.
Après une bonne sieste l’après midi pour nous remettre un peu d’aplomb, on part boire un verre dans un joli bar en terrasse, manger des “kebabs”, boire un autre verre dans un “tuk tuk bar” dans la rue et enfin on finit la soirée à regarder un show de dark queen très amusant.

Samedi 06 octobre
Hugo et Claire sont partis en weekend, nous laissant très gentiment leur appartement. Nous partons à pied jusqu’au palais royal. Malheureusement, nous ne pouvons pas rentrer car notre short n’est pas en dessous du genoux, et je n’ai pas les épaules recouvertes. Toute cette marche sous un soleil de feu pour ne pas pouvoir rentrer 😬. Bon tant pis on continue à se balader. Le Cambodge est un pays pauvre, mais l’écart entre les riches et les pauvres est assez important ici. On peut croiser des bâtiments en bois et tôles, des cambodgiens sur leur moto, comme découvrir tout un quartier avec des rues larges, de beaux immeubles (ils sont aussi en train de reproduire l’arc de triomphe, beaucoup moins beaux bien sur) et des grosses et belles voitures (4x4, porshe, Lamborgini). Ca nous met un mal à l’aise ce contraste. On rentre ensuite près de chez nous pour acheter des fruits au marché (pas simple de comprendre le prix quand ils ne parlent que cambodgien). On mange ensuite dans un petit restaurant vietnamien et on se repose l’après-midi.

Dimanche 07 octobre
Nous prenons un passApp le matin (comme uber, ou grab en Indonésie, mais version Tuk Tuk) pour nous rendre au palais royal, cette fois ci habillés d’un pantalon et d’un T-shirt à manches. C’est beau mais un peu cher pour ce qu’il y a à voir.

Nous partons ensuite à l’ancienne prison S21. Nous découvrons alors l’histoire du Cambodge et l’atroce génocide qui a eu lieu de 1975 à 1979, qui a décimé plus d’un quart de la population ! 😱 C’est affreux ce qui s’est passé ici, mais la visite avec l’audioguide est très bien faite.

Je vais expliquer rapidement ce qui s’est passé ici. En 1975, le Cambodge souffre de guerres civiles et des bombardements des US (contre le Vietnam). La population est affaiblie, meurt de faim et se réfugie dans les grandes villes. Vient alors l’armée des Khmers rouges (rouge pour communiste) accueillie à Phnom Penh comme des libérateurs. Elle fait évacuer toute la population de la capitale pour seulement quelques jours, sous prétexte que de nouveaux bombardements vont avoir lieu. Les gens sont obligés de partir vers les campagnes en laissant leurs affaires derrière eux sous peine d’être tués. De nombreuses personnes meurent de faim, de fatigue et de maladie pendant cet exode. Pol Pot, le chef de cette armée veut revenir à ce qu’il appelle l’an zéro avec que des paysans. Il fait enfermer, torturer et tuer l’ensemble des intellectuels (médecins, pharmaciens, mécaniciens, ingénieur, artistes …) et oblige les autres à travailler jour et nuit dans les champs.
L’ancien lycée visité avait été converti en prison totalement secrète, où la population était emprisonnée et torturée. Ils devaient écrire de faux aveux, mais quoi qu’ils disaient, ils finissaient pas être envoyés dans les camps de la mort, s’ils n’étaient pas décédés avant. Beaucoup de personnes étaient enfermées pour avoir ramassé un fruit par terre, pour avoir porté des lunettes … et généralement la famille entière était emprisonnée (car il fallait “déraciner entièrement les mauvaises herbes et il valait mieux tuer un innocent que de laisser un anti-révolutionnaire dans la nature”).
Le Cambodge a été libéré par l’armée vietnamienne en 1979. Malgré son renversement, le mouvement Khmer rouge bénéficiait toujours d’un soutien de certains pays occidentaux, comme la Chine, la Thaïlande ou encore les Etats Unis, ayant chacun des raisons de vouloir gêner le Vietnam et son protecteur soviétique. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à consulter d’autres articles plus complets sur internet ou sur la page wikipedia ici.
Nous terminons cette visite le moral dans les chaussettes et hallucinés qu’une telle atrocité eut lieu il n’y a pas si longtemps que ça, et qui aura décimé environ 1/4 de la population Cambodgienne.

Lundi 08 octobre
Nous louons un scooter et partons visiter les camps de la mort au sud de la ville. Visite avec un audioguide encore une fois très bien faite.

 

Nous partons ensuite nous balader sur l’île de Koh Dach, après avoir pris un petit bateau toujours sur notre scooter. C’est très sympa, on se croirait à la campagne. Il y a peu d’habitations, celles présentes sont pour la plupart sur pilotis. Heureusement car toute l’île est inondée. Les paysages sont apaisants. On voit les premières vaches cambodgiennes qui sont d’une maigreur extrême et assez disproportionnées avec de longues oreilles et de très hautes pattes.

Nous revenons sur Phnom Penh et visitons le magnifique temple Wat Phnom.

Pour finir nous allons dans notre magasin préféré : décathlon 😆 (pour acheter un masque de plongée pour nos prochaines sessions snorkeling).


Photos

Pour les autres photos du Cambodge, rendez-vous sur la page Cambodge ou sur la page Photos.