Claire et Clément 17 mai 2018 22:48 5 août 2018 18:52

Le 10/05/2018,

Nous partons de chez Diana, notre hôte de Lima, et prenons un taxi pour se rendre au bus qui nous emmène à Huaraz. Nous sommes un peu juste niveau timing, et avec les embouteillages on espère être a l’heure. Arrivés au terminal du bus, nous apprenons que le bus qu’on devait prendre a un problème, il faut donc prendre le prochain bus, 1h30 après. Pas trop grave, nous ne sommes pas attendus. Le bus, initialement prévu à 9h30, part à 10h30.

En quittant la ville, nous passons par de nombreux paysages différents : montagnes de sable, ville et champs regroupés autour d’une rivière, puis paysages de montagne. On s’arrête 2h30 après être partis pour manger (mais nous n’avions pas faim, et avions pris des provisions dans nos sacs). C’est à ce moment là que nous faisons la connaissance de Gaëtan, un français parti pour un voyage de 3 mois, mais cela fait maintenant 15 mois qu’il sillonne l’Amérique du sud, alternant visites et petits boulots.
Notre trajet reprend et nous commençons notre ascension. La montée ne pose aucun problème pour tous les deux (nous avions pris un médicament inconnu pour le mal de l’altitude, acheté dans une pharmacie la veille à Lima grâce aux conseils de Diana, et on s’est “drogués” avec un peu de feuilles de Coca) , mais arrivés au col de 4200m, Claire commence à ne pas se sentir bien (nausées, maux de tête, corps très faible). Entre l’altitude, un mal de ventre et la conduite du chauffeur, on ne connait pas la cause mais sûrement le mal de l’altitude.

On arrive enfin à Huaraz à la nuit tombée, fatigués de ce voyage de 8h de bus. Avec l’altitude, notre fatigue et nos gros sacs, nous préférons prendre un taxi pour rejoindre notre hôtel.
Nous logeons dans une guest house. Notre chambre est plus petite que celle de Lima, et nous remarquons qu’il y fait un peu frais, quelques degrés de plus que dehors. Heureusement, un lit avec une couverture et une couette nous attend. Nous n’aurons pas froid cette nuit, ouf.
Nous nous réveillons le lendemain avec une superbe vue des montagnes depuis la terrasse de notre guest house. A notre agréable surprise, nous remarquons que le petit déjeuner est compris dans le prix de la chambre, et que nous avons une cuisine et un frigo à notre disposition.
Nous commençons donc notre petit déjeuner comme on les aime : un œuf sur le plat pour Claire, un avocat écrasé et du pain pour moi, accompagnés d’un thé à la cannelle et clou de girofle.

Et le mal de l’altitude dans tout ça ? Et bien pour le moment, aucun symptôme alarmant pour nous deux, juste un petit mal de tete.
Nous profitons de cette journée d’acclimatation pour mettre en ligne notre article sur Lima. Avec toutes les photos que l’on veut vous montrer, ça prend un peu de temps.

Nous en profitons aussi pour visiter la ville et manger dans un petit restaurant péruvien. Restaurant est un bien grand mot, plutôt un bouiboui sans lumière. On nous amène une soupe et le plat sera une surprise aussi car il n’y avait plus la seule chose que nous reconnaissons, le poulet (el pollo). Ce sera une viande grillée (du porc?) recouverte d’une sauce épicée, mais pas trop. Nous demandons à la serveuse deux couteaux mais vu sa tête, ils n’en utilisent pas ici. C’est un peu comme demander des couverts dans un restaurant japonais. Effectivement les hommes dans la salle mangent soit avec les doigts soit en mettant la viande dans leur bouche avec la fourchette. C’était très bon et accompagné d’une boisson sucrée inconnue (apparemment fruit brouillé et bouilli ensuite avec de l’eau). A la sortie, grosse averse qui durera toute l’après midi.

Le lendemain, petite rando sur les hauteurs de la ville.

Nous avons ensuite fait le tour organisé pour aller au lac Llanganuco.

Nous sommes ensuite restés dans la ville où nous avons grimpé jusqu’à un mirador pour voir la vue sur les montagnes et la ville. Arrivés à mi chemin on croise un policier qui nous dit qu’il ne faut pas emprunter le sentier mais la route car trop dangereux et qu’il est là pour nous protéger. Il faut qu’on range l’appareil photo et caméra. Autant dire qu’on était pas rassurés en montant. Pourtant il n’y avait personne. On ne s’attarde pas trop et on redescend contents de cette balade quand même à 3300m d altitude avec des vues magnifiques. Nous mangeons dans un petit restaurant et prenons un menu économique qui comprend l’entrée classique avec la pomme de terre puis une grosse soupe, et pour moi de la viande grillée avec lentilles et riz, et Clément du poulet avec frites cuites avec le gras du poulet et riz. En boisson c’est à peu près la même que d’habitude. Nous avons eu un dessert, une sorte de gelée à la fraise que nous n’avons pas réussi à manger. Ensuite nous sommes allés dans un grand marché acheter de bons fruits et légumes (hum les mangues sont excellentes et à 0.20€, on s’en prive pas, on en mange une tous les jours) . En allant vers le centre pour me trouver une casquette on tombe sur une halle couverte où ils vendent de tout : pleins de jouets pour enfant, des poussettes, des sacs, de la viande … en continuant notre route on trouve enfin une casquette (Adidas s’il vous plaît, mais à 3€ pas sûr que ce soit une vraie 😉 ). Ce fut une très bonne journée avec plus de 5h de marche et du soleil !

Le lendemain, levé 4h30 du matin pour partir à 5h pour aller faire le trek de la laguna 69.

Dernier jour à Huaraz. A cause de mes migraines en altitude et du pied de Clément, nous ne ferons malheureusement pas le glacier Pasturi ni le trek de Santa Cruz. Nous profitons de cette dernière journée pour se reposer. Nous prenons un bus de nuit pour aller à Lima et bus le lendemain matin pour Paracas.

 

Photos

Pour les autres photos du Pérou, rendez-vous sur la page Pérou ou sur la page Photos.